Shan Sa

Née à Pékin en 1972, Shan Sa publie à 10 ans son premier recueil de poèmes.
À 16 ans, elle est la plus jeune membre de l’Association des écrivains de Pékin.
Bouleversée par les événements de la place Tienanmen de 1989, elle parvient à quitter son pays pour la France qui devient sa terre d’adoption.
Secrétaire pendant deux ans de Balthus, sa première publication en français, Porte de la paix céleste, reçoit le prix Goncourt du Premier roman en 1997.
Suivront ensuite Les Quatre Vies du saule (1999, prix Cazes), La Joueuse de go (2001, prix Goncourt des lycéens), Le Miroir du calligraphe (2002), Impératrice (2003), Les Conspirateurs (2005), Alexandre et Alestria (2006).
Elle est aussi peintre, calligraphe et poète.
Ses œuvres ont été exposées au Japon et en Chine et elle est l’une des artistes de la galerie américaine Marlborough.

Twitter Facebook Partager cet auteur

Ouvrages parus aux éditions de l'Archipel

Les éditions de l'Archipel
34, rue des Bourdonnais, 75001 PARIS

Suivez-nous Facebook Youtube Twitter

Presses du Châtelet Editions Ecriture Archipoche

menu
haut de page