Lucie Aubrac

Incarnation féminine de la résistance française, Lucie Aubrac s’est illustrée pendant la seconde guerre mondiale en se ralliant au mouvement de lutte contre l’envahisseur nazi. Très jeune, Lucie Bernard montre un caractère rebelle. Après avoir brillamment obtenu le concours de l’école normale pour se destiner à l’enseignement, elle refuse de porter l’uniforme de l’internat et, sur un coup de tête, s’installe à Paris où elle travaille comme plongeuse dans un restaurant. Paris, c’est aussi la liberté et la confrontation des idées. Entre ses cours d’agrégation en histoire géographie à la Sorbonne, Lucie fait des rencontres, se lie à des communistes révolutionnaires, des hongrois ou des polonais fuyant le fascisme naissant en Europe. Au cours d’un séjour pour les Jeux olympiques de Berlin en 1936, elle prend conscience des changements politiques qui s’installent en Allemagne. Son agrégation obtenue, elle se marie avec Raymond Samuel en 1939. La guerre mondiale éclate, les deux époux refusent la défaite et le gouvernement de Vichy : ils s’engagent dans la résistance sous le nom d’Aubrac. En juin 1943, son mari est fait prisonnier par la Gestapo. Déterminée, Lucie Aubrac intervient en personne auprès de Klaus Barbie, obtient de voir Raymond Aubrac et réussit à le faire évader ainsi que d’autres résistants. Au lendemain de la guerre, le général de Gaulle fait appel à elle pour mettre en place les comités départementaux de la Libération. Elle participe également à l’assemblée consultative du gouvernement provisoire de la république française. Mais aux trompettes de la gloire dues à son passée de résistante, Lucie Aubrac préfère militer à travers son métier d’enseignante, notamment contre la guerre d’Algérie. Sollicitée par les écoles pour parler de la résistance, Lucie Aubrac s’est exécutée sans relâche jusqu’à la fin. Sa disparition en 2007 tourne une page importante de l’histoire.

Twitter Facebook Partager cet auteur

Ouvrages parus aux éditions de l'Archipel

Les éditions de l'Archipel
34, rue des Bourdonnais, 75001 PARIS

Suivez-nous Facebook Youtube Twitter

Presses du Châtelet Editions Ecriture Archipoche

menu
haut de page