Jacques Laurent

Romancier des Corps tranquilles, pamphlétaire (Mauriac sous de Gaulle) et mémorialiste (Histoire égoïste), Jacques Laurent (1919-2000) usa de nombreux pseudonymes pour signer après-guerre chroniques théâtrales, romans sentimentaux ou policiers et chroniques historiques. Le plus célèbre, Cecil Saint-Laurent, connut la gloire lorsqu’en 1947 parut Caroline chérie. Militant royaliste dans sa jeunesse, mobilisé en 1940, redoutable polémiste, il a été associé au mouvement littéraire des Hussards, auxquels se rattachent aussi Blondin, Déon et Nimier. La guerre d’Algérie le voit renouer avec l’engagement antigaulliste. La consécration vient en 1971 avec Les Bêtises, roman autobiographique couronné par le prix Goncourt. En 1986, il succède à Fernand Braudel à l’Académie française, quatorze ans avant de mettre fin à ses jours.

Twitter Facebook Partager cet auteur

Ouvrages parus aux éditions de l'Archipel

Ouvrages parus chez Archipoche

Les éditions de l'Archipel
34, rue des Bourdonnais, 75001 PARIS

Suivez-nous Facebook Youtube Twitter

Presses du Châtelet Editions Ecriture Archipoche

menu
haut de page