Elissa Rhaïs

Élissa Rhaïs (1876-1940) est un mystère. Cette femme fut sans doute l’auteur juif d’Afrique du Nord qui recueillit le succès littéraire le pIus large de son vivant.
Rosine Boumendil, de son vrai nom, décide de quitter Blida, sa ville natale au pied de l’Atlas, pour se rendre à Paris. Les éditions Plon acceptent immédiatement de publier son roman Saada la Marocaine et signent avec l’auteur un contrat pour cinq ans. Pour la lancer, on lui donne le nom plus exotique d’Elissa Rhaïs, en lui forgeant une légende orientale la présentant comme une arabe musulmane, scolarisée jusqu’à douze ans, enfermée ensuite dans un harem dont elle s’extrait pour écrire des histoires en français. Elle signe une quinzaine de romans chez de grands éditeurs parisiens : Plon, puis Fayard et Flammarion.
Toutes ses oeuvres sont un succès, si l’on en croit les rééditions de Saada la Marocaine, Les Juifs, La Fille d’Eléazar ou La Chemise qui porte bonheur.

Twitter Facebook Partager cet auteur

Ouvrages parus aux éditions de l'Archipel

Les éditions de l'Archipel
34, rue des Bourdonnais, 75001 PARIS

Suivez-nous Facebook Youtube Twitter

Presses du Châtelet Editions Ecriture Archipoche

menu
haut de page