Groupe l'Archipel
Éditions l'Archipel
Presses du Châtelet
Écriture
Archipoche
1 octobre 2018

La petite fille du phare – Christophe Ferré

Une enfant de 10 jours vient d’être enlevée.
Elle est introuvable.
Où se cache la vérité ?

 

Ploumanac’h, Côte de granit rose. Le temps d’une soirée dans un bar proche de leur maison, Morgane et Elouan laissent la garde de leur bébé, Gaela, à son frère adolescent.

Au retour, un berceau vide les attend. Aucune trace d’effraction, nulle demande de rançon. Les pistes se multiplient, mais l’enquête piétine.

Très vite, la police judiciaire pense que la petite fille ne sera jamais retrouvée.

Pour les parents de Gaela, l’enfer commence. D’autant qu’on fouille leur passé, et que celui-ci présente des zones d’ombre. Morgane est bientôt suspectée d’avoir orchestré la disparition de sa fille.

Un suspense au dénouement aussi stupéfiant qu’une déferlante sur les côtes bretonnes.

*

Entretien avec l’auteur

 

Christophe, de quoi parle votre nouveau roman ?

Ce polar raconte l’histoire d’un bébé qui disparaît mystérieusement dans une maison dominant la mer. Les pistes et les suspects se multiplient, mais l’enquête piétine, jusqu’au dénouement, stupéfiant.

Le personnage principal, Morgane, est une jeune mère de famille. Pourquoi ce choix ?

Les femmes ont une sensibilité souvent plus aiguë que les hommes, c’est pourquoi j’aime les mettre en scène. Son enfant de 10 jours s’est volatilisée et certains pensent qu’elle est mêlée au drame. J’ai décrit Morgane avec ses passions dévorantes, ses désirs inextinguibles, sa sensibilité exacerbée, ses contradictions.

L’intrigue se déroule en Bretagne, sur la Côte de granit rose. Pourquoi cette région ?

J’éprouve un amour infini pour ce littoral battu par les vagues, les embruns et le vent du large, célèbre dans le monde entier pour ses rochers de granit. L’endroit fascine par ses lumières changeantes, ses odeurs d’iode et de varech, ses tempêtes violentes.

Avez-vous effectué un repérage avant d’écrire ce polar ?

Je séjourne là-bas depuis l’enfance. L’histoire tout entière se déroule sur une presqu’île déchiquetée, à Ploumanac’h – l’un des plus beaux villages de France. Avant de me mettre à écrire, j’ai arpenté la lande avec un appareil photo pendant plusieurs semaines. J’ai pris des centaines de clichés.

Vous intéressez-vous aux faits divers qui font régulièrement la une des médias ?

Certains d’entre eux nourrissent mes intrigues. Je ne peux pas tous les citer ici, mais le lecteur comprendra rapidement que je me suis inspiré d’histoires récentes ayant défrayé la chronique.

Vous êtes un écrivain primé par l’Académie française. Pourquoi cette passion pour le polar ?

Très jeune, j’ai été envoûté par Agatha Christie, maître incontestée du genre. Le polar ne raconte pas seulement une histoire qu’on dévore sans pouvoir s’arrêter. Il est le miroir grossissant des passions humaines : l’amour, le désir, la haine, la jalousie, l’orgueil, la vengeance.

 

En savoir plus sur l'auteur : Christophe Ferré.

Twitter Facebook Partager cette info

Les éditions de l'Archipel
34, rue des Bourdonnais, 75001 PARIS

Presses du Châtelet Editions Ecriture Archipoche

menu
haut de page